MINDFULNESS L’ACCEPTATION

L’ACCEPTATION

Accepter signifie voir les choses comme elles sont réellement dans le moment présent.

Si vous avez une migraine, acceptez le fait que vous avez une migraine. Si vous avez une surcharge pondérale, pourquoi ne pas l’accepter comme une description de votre corps en ce moment ? Tôt ou tard, nous devons nous accommoder des choses telles qu’elles sont et les accepter, que ce soit le diagnostic d’un cancer ou la nouvelle d’un décès.

L’acceptation n’est souvent atteinte qu’après avoir traversé des périodes émotionnellement très chargées de déni puis de colère. Ces étapes sont une progression naturelle dans le processus d’accommodation à ce qui est. Toutes font partie du processus de guérison.

Cependant, en mettant de côté pour l’instant les grands malheurs qui demandent habituellement bien du temps pour en guérir, nous dépensons souvent beaucoup d’énergie dans notre vie de tous les jours à nier et à résister à ce qui est déjà un fait. Ce faisant, nous essayons en fait de forcer les situations à être comme nous voudrions qu’elles soient, ce qui crée seulement davantage de tension.

Ceci, en fait, empêche l’émergence d’un changement positif. Nous pouvons être tellement occupés à nier, à forcer et à lutter, qu’il nous reste peu d’énergie pour guérir et croître, et que le peu qui nous reste risque d’être dissipé par notre manque de conscience et d’intentionnalité.

Si vous pesez trop lourd et vous sentez mal dans votre peau, il n’est pas bon d’attendre d’avoir le poids que, selon vous, vous devriez avoir pour commencer à aimer votre corps et à vous aimer vous-même. À un certain point, si vous ne voulez pas rester bloqué dans un cercle vicieux frustrant, vous pourriez prendre conscience que c’est O.K. de vous aimer vous-même avec le poids que vous avez maintenant, car c’est le seul moment où vous pouvez vous aimer vous-même. Souvenez-vous que maintenant est le seul moment dont vous disposez pour quoi que ce soit.

Vous avez à vous accepter tel que vous êtes avant de pouvoir vraiment changer. Quand vous commencez à penser de cette façon, perdre du poids devient moins important. Cela devient aussi beaucoup plus facile. En cultivant délibérément l’acceptation, vous créez les conditions préalables à la guérison.

Accepter ne signifie pas que vous devez aimer tout, ni que vous devez adopter une attitude passive envers tout et abandonner les principes et les valeurs qui sont les vôtres. Cela ne signifie pas non plus que vous soyez satisfait avec les choses telles qu’elles sont et que vous vous résignez à les supporter comme « il faut qu’elles soient ». Cela ne signifie pas que vous devriez arrêter de vous libérer de vos habitudes autodestructrices ou d’abandonner votre désir de changer et de grandir, ou que vous devriez tolérer l’injustice, par exemple, ou éviter de vous impliquer pour changer le monde qui vous entoure, parce qu’il est comme cela et donc sans espoir.

L’acceptation dont nous parlons ici veut dire que vous êtes arrivé à vouloir voir les choses telles qu’elles sont. Cette attitude crée en vous les conditions nécessaires pour agir de façon appropriée dans votre vie, quoi qu’il advienne.

Avec une vision claire de la situation, vous saurez quels actes poser et vous aurez la conviction intérieure d’agir, bien plus que quand votre vision est voilée par les jugements et les désirs égoïstes de votre esprit, ou par ses peurs et ses préjugés.

Dans la pratique de la méditation, nous cultivons l’acceptation en prenant chaque instant comme il vient et en y étant pleinement présent, tel qu’il est. Nous n’essayons pas d’imposer nos idées sur ce que nous devrions sentir ou penser ou voir de notre expérience. Nous veillons simplement à rester réceptifs et ouverts à tout ce que nous sentons, pensons, ou voyons et à l’accepter parce que c’est ici, maintenant.

Si nous maintenons notre attention centrée sur le présent, nous pouvons être sûrs d’une chose, à savoir que tout ce à quoi nous assistons en ce moment changera, nous donnant l’occasion de pratiquer l’acceptation de ce qui émergera — quoi que ce soit — à l’instant suivant.

Il est clairement sage de cultiver l’acceptation.

Extrait de « Au cœur de la tourmente, la pleine conscience »,

Jon Kabat-Zinn, (De Boeck)

passion-relaxation-hypnose-angers-lacceptation

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s