Une coupe ébréchée, un miroir terni, un vieux dessin… Autant de trésors inestimables, selon la sagesse japonaise de Wabi Sabi. Ils décorent la maison tout en nous rappelant que la vie est un mouvement permanent.

En vous entourant de matériaux naturels, vous faites entrer chez vous l’énergie et la nature.

Une maison calme et épurée offre tout l’espace nécessaire à la créativité et à la spiritualité.

La simplicité est une richesse. Le wabi sabi est un art très ancien, élaboré par des moines zen japonais.Il célèbre la beauté de l’imperfection, de l’inachevé, du provisoire. Cette philosophie modeste repose sur l’idée que vivre c’est accepter le changement, puisque vivre, c’est justement changer.

L’expression Wabi Sabi signifie d’ailleurs suivre ce qui croise notre route, vivre dans l’instant présent, voir la richesse de la simplicité.

Vue sous cet angle, la beauté du monde se cache dans de petite choses très subtiles, dans des objets qui n’attirent pas l’attention, mais qui attendent patiemment qu’on les découvre.

Une maison inspirée par la sagesse Wabi Sabi respire donc le calme et l’espace. On y donne sa place au passage du temps et donc aussi à la nature, où tout suit le rythme de la vie : grandir, fleurir, lâcher prise, recommencer.

Rien d’étonnant donc que l’on y trouve des matériaux naturels, des fleurs, des coquillages. Des trésors ramassés dans la nature, et des objets qui racontent une histoire. Un apaisement pour l’esprit.

Le Wabi sabi rend hommage à la vie, au temps qui passe. Les meubles changent de place au gré de nos envies, le bois se patine, l’argent se noircit…

Et alors ? Les objets de décoration ont été fêlés, usés, caressés par le temps, et ne s’en cachent pas.

Ce que nous considérons souvent comme des défauts sont, au contraire, des invitations a accepter les choses telles qu’elles sont. Autant de tensions et de stress en moins, autant d’énergie vitale en plus. En outre, l’imperfection nous incite à changer notre regard : qu’est ce que la perfection en fin de compte ?

Le Wabi Sabi trouve notamment sa source dans la cérémonie du thé, un rituel né du japon sous l’influence des moines zen. Le jardin paisible autour de la maison de thé, les courbes naturelles de la théière et des tasses, la lumière en entre par la fenêtre, tout est si raffiné, si évocateur de calme et d’espace, que cette cérémonie devint le moyen idéal d’apaiser l’esprit.

Moins il y a de désordre autour de nous, moins il y en a dans notre tête. En éliminant le superflu et en s’abandonnant à la simplicité on revient à l’essentiel.

Selon le Wabi Sabi il est bénéfique pour apaiser son esprit, de s’entourer d’objets qui retiennent notre attention, comme la flamme de la bougie sur laquelle les moines se concentrent durant la méditation.

Pensez par exemple à des objets qui présentent une aspérité ou une imperfection ou qui racontent une histoire personnelle, photos, livres… Les oeuvres d’art produisent le même effet.

La créativité est d’ailleurs indissociable du Wabi Sabi. Peu importe si un dessin est réussi ou non, ou si ses couleurs sont fanées avec le temps.

Tant que cette image vous émerveille ou vous inspire, elle est parfaite telle qu’elle est.

« Un esprit sain dans un corps sain ». Cette maxime universelle peut également être lue en sens inverse.

Il est important de comprendre comment le corps et l’esprit s’influencent mutuellement. Outre une bonne digestion des aliments, il est tout aussi essentiel de pouvoir « digérer » les problèmes émotionnels.

Plus vous serez en mesure de pardonner aux autres et à vous même, d’accepter certaines situations, de vous en remettre à la vie et de surveiller vos limites, moins vous serez stressé.

Le stress de longue durée peut entraîner une prise de poids.

Comment vous libérer de pensées et de sentiments qui vous rongent ? En cherchant le calme, par la méditation, la promenade, le yoga, l‘hypnose

Le calme est un besoin primaire propice à la réflexion, au repos, à la création. Il s’agit donc donc d’un ingrédient essentiel de notre alimentation spirituelle. Sans calme et sans détente, nous perdons notre vitalité.

Une maison bien rangée donne une sensation d’espace et d’apaisement. Le jeûne est également créateur d’espace, tant dans l’esprit que dans le corps. D’ailleurs, son intégration séculaire dans de nombreuses traditions spirituelles n’est pas le fruit du hasard, puisque plus l’estomac est vide, plus l’esprit est rempli.

Il existe plusieurs méthodes de jeûne, plus ou moins drastiques. Cependant un seul jour de cure à base de jus de fruits et de légumes suffit pour mettre les intestins au repos et purifier le corps

Le jeûne n’est certes pas un remède miracle, mais il permet de trouver un nouvel équilibre alimentaire et d’évoluer vers la découverte de soi et la prise de conscience.

« je suis revenu à la vie lorsque mon âme et mon corps se sont aimés et unis. » KAHLIL GIBRAN